Accueil,  Coup de coeur,  Ma Bibliothèque

Des Hommes couleur de ciel

de Anaïs Llobet

Des Hommes couleur de ciel. Pour nous, c’est juste un beau titre. En Tchéchénie, c’est une condamnation à mort. Être un « homme couleur de ciel » est une faille qui déshonore une famille sur plusieurs générations et que les hommes du clan, père, frère, cousin, oncle, laveront par le sang. Quoi qu’il arrive.

Une faille qui peut amener un frère ayant le sentiment d’avoir été trahi par son ainé à mettre un lycée à feu et à sang.

Oui, c’est un livre sur un attentat. Mais c’est bien plus que cela. À travers les personnages de Oumar, Kirem et Alissia, leur professeur de russe, nous découvrons une culture aux traditions séculaires, un peuple oublié à la jeunesse sacrifiée.
C’est percutant. C’est très bien écrit et ça se lit comme un polar, l’auteure ayant abandonné le style journalistique qui m’avait gênée dans son premier roman.
Ici, on s’attache vite aux personnages, tous complexes, et qui jusqu’au bout, nous ferons douter.

C’est un livre sur l’intolérance, la résignation, l’amour d’une mère, l’aveuglement, l’intégration…

C’est un coup de cœur.

Des Hommes couleur de ciel – Anaïs Llobet – Éditions de l’Observatoire – Janvier 2019 – 224 pages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *