Accueil,  Ma Bibliothèque,  Polars - Thrillers

De Bonnes Raisons de mourir

de Morgan Audic

Un corps est retrouvé suspendu, la bouche et les yeux cousus, au dernier étage d’un immeuble de la zone d’exclusion de Tchernobyl.Deux enquêteurs aux motivations bien différentes vont s’occuper de l’enquête et ils ne sont pas au bout de leurs surprises.

Hallucinant ! Une plongée aux tréfonds d’un monde post-apocalyptique bouffé par la corruption et où la vie ne vaut rien.

Une zone d’exclusion visitée quotidiennement par des dizaines de touristes en  manque de sensations.Des trafics d’acier contaminé, extrait à mains nues, transformé et revendu dans le monde entier.

Après avoir vu la série « Chernobyl » qui raconte les manquements incroyables avant et après l’explosion de la centrale ainsi que le sacrifice de milliers de personnes,  je pensais que les dirigeants auraient compris la « leçon ».

Il n’en est rien.  Dans ce roman tellement bien documenté qu’on se demande si l’auteur n’a pas été l’un de ces touristes du morbide, nous assistons à des scènes surréalistes d’habitants revenus habiter dans leurs maisons, de légumes cultivés dans la zone d’exclusion et revendus sur les marchés ou de poissons pêchés dans un lac contaminé et servis en repas du jour. Une zone entourée de barbelés effondrés et contrôlée par des miliciens dont la vue se perd dès qu’ils palpent quelques centaines de roubles.

Pour ce qui est de l’enquête, elle est bien menée et bien construite mais j’y ai trouvé quelques longueurs. C’est surtout le côté « documentaire » du roman que j’ai aimé. Dès le début,  l’auteur établit une atmosphère anxiogène où l’on a l’impression de se promener dans la zone d’exclusion et de jouer avec sa vie.

Quand j’ai refermé le livre, j’ai eu envie de prendre une douche de décontamination.
Vous avez lu ? Vous êtes tenté ?

De Bonnes raisons de mourir – Morgan Audic – Albin Michel – Mai 2019 – 496 pages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *