Accueil,  Ma Bibliothèque,  Romans

Baïkonour

de Odile d’Oultremont

Anka, fille de marin-pêcheur, vient de perdre son père, capitaine du Baïkonour, avalé par des flots carnassiers. Elle est amoureuse de l’océan depuis toujours mais, confrontée au veto familial, elle a renoncé à son rêve maritime et est devenue coiffeuse. Depuis, elle se lève chaque matin mais ne vit pas vraiment.

Marcus est grutier. Du haut des  51 mètres de sa cabine, il scrute le monde qui l’entoure et surtout, Anka, qu’il suit aux jumelles chaque matin lorsqu’elle se rend au salon de coiffure. Amoureux d’une silhouette.

Un jour, leurs chemins vont se croiser mais pas comme on l’imagine.
Le rythme est doux et nous laisse le temps de nous imprégner des émotions des personnages qui sont tous tendres et attachants.

D’abord l’océan, personnage à part entière qui rythme toute l’histoire.
Ensuite, Anka qui a laissé filer son rêve et qui essaie de surmonter son deuil. Marcus, solitaire depuis l’enfance et qui s’est construit sans mère. Il y a aussi Édith, la mère d’Anka, qui refuse de croire à son veuvage et s’occupe en faisant des litres de soupe qu’elle distribue aux marins et Bernard, le père de Marcus, remonté de son sud natal et qui, avec trente ans de retard, va enfin comprendre ce qu’être père signifie.

Odile d’Oultremont nous offre une plume pleine de finesse, poétique et parfois drôle qui m’a embarquée dès les premières pages. C’est une histoire sur les émotions et les sentiments. C’est un roman lumineux que j’ai beaucoup aimé.

Vous connaissez l’auteure ? Vous avez lu un de ses deux romans ?

Ah oui… elle est belge: cocorico !

Baïkonour – Odile d’Oultremont – Éditions de l’Observatoire – août 2019 – 224 pages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *